Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 07:57

9782846790925FS[1]
1959. Romain part pour l’Algérie. A 22 ans, ce sous-officier de l’armée française, est étranger à la violence des hommes. Épris de littérature, il rêve d'écrire une oeuvre littéraire à la hauteur d'auteurs comme Hemingway, Gary ou Saint-Exupéry. A Bou Saáda, il frôle la mort. Avant de partir pour l’hôpital, le jeune militaire demande à ses hommes d’épargner son agresseur, un certain Saïd.

 

Les années passent. Saïd et Romain poursuivent leur chemin, sans jamais oublier ce passé qu’ils ont en commun. Saïd vit avec sa fille, Samira, seule rescapée du massacre qui a décimé leur famille. Il lui parle de ce militaire français, dont il ignore le nom.

 

Après un mariage raté, Romain, s’est installé à Paris tout près de Saint-Germain-des-Près. Entre le café de Flore, Lipp et la Closerie des Lilas, il croit trouver l’inspiration auprès de la jeune Evelyne... 

 

En dehors de son rôle dans Nestor Burma, je connaissais peu de choses sur Guy Marchand. Avec Le soleil des enfants perdus, son troisième roman, je découvre l'auteur. Les clichés, qui jalonnent un récit à certains égards trop court, agacent. Néanmoins je retiens de cette lecture le charme désuet et quelques jolies phrases. Morceaux choisis :

 

« Il avait laissé ses parents tous les deux sur le quai, tendres et misérables, et le train s’était éloigné en les laissant immobiles telles deux petites ombres de larmes. »

 

« Il n’avait jamais pu supporter la façon de se coiffer de ce président de droite ou de ce premier ministre de gauche, qui portaient une mèche ridicule, barrant leur cerveau, pour camoufler leur misère capillaire. Comment faire confiance à la sincérité des idées qui pouvaient naître dessous ? »

 

« Il faisait beau et à son petit bureau Romain était presque gai devant sa feuille blanche. Elle était blanche et parfaite : elle ne serait imparfaite qu’à partir du moment où il commencerait à écrire. »

 

Le soleil des enfants perdus, Guy Marchand, Ginkgo éditeur.

 

Photo : DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires

Mademoiselle 14/05/2011 11:36


Bonjour Heol, oui, visiblement. Il est aussi musicien puisqu'il joue du saxophone et de la clarinette...


Heol 13/05/2011 20:58


J'aime bien l'extrait choisi; Guy Marchand est une personnalité qui visiblement touche à tout : acteur, chanteur et auteur.


Mademoiselle 08/05/2011 09:50


Bonjour Violette,
Oui j'étais moi aussi très étonnée. Il a écrit "Le Guignol des Buttes-Chaumont", "Un rasoir dans les mains d'un singe".

Il prépare actuellement un autre roman qui s'intitulera "A la sans pareille"
Bon dimanche !


leshumeursdeviolette 07/05/2011 22:06


Troisième roman? Je ne savais pas qu'il écrivait...
Cet homme est vraiment méconnu! ;)