Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 11:53

21246297[1]

 

Dans le comté du Sussex, en Angleterre, Virginia Woolf et son mari Léonard, ont acheté en 1919 un petit cottage, Monk's House, dans le village de Rodmell. Une maison sans prétention, qu'elle a rendue confortable au fil des ans grâce à ses droits d'auteur. Sa présence est encore perceptible dans le séjour où trône son fauteuil favori, comme dans sa chambre ouverte sur un jardin. Au fond de ce havre luxuriant, elle avait installé un bureau sommaire dans une cabane, où elle travaillait chaque matin. C'est là qu'elle écrira notamment Mrs Dalloway en 1925, la Promenade au Phare en 1927, et Orlando en 1928. Début novembre 1940, une bombe allemande fait exploser les berges de l'Ouse presque jusqu'à Monk's House. Cinq mois plus tard, l'Ouse retrouvait son lit et Virginia s'y glissait et se noyait. Je referme ici les portes des "Maisons d'écrivains". Une série que vous aurez eu, j'espère, autant de plaisir à suivre que j'ai eu à l'écrire.
    
 


51780548[1]

28701998 p[1]

28702103 p[1]

Photos DR

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 06:57

cocteau[1]« C’est à Milly que j’ai découvert la chose la plus rare du monde : un cadre », disait Jean Cocteau en 1957. Il y trouva un cadre de vie mais aussi un refuge, loin du tumulte et des mondanités de Paris. Cette maison de Milly-la-Forêt (Essonne), Jean Cocteau l'acquiert fin 1947 avec son compagnon Jean Marais. Cocteau n’y vient d’abord qu’occasionnellement, puis plus régulièrement pendant sa relation avec Edouard Dermit. Il y a vécu les 17 dernières années de sa vie. Photos, dessins, peintures, sculptures, objets exotiques... Plus qu’une collection, c’est toute la vie et les rencontres de Jean Cocteau que l’on retrouve dans chacune des pièces. Dans le salon, au rez-de-chaussée, dans le bureau et dans sa chambre à l’étage, rien n’a bougé. C’est un joli bric-à-brac, à l’image d’un artiste touche à tout. On y croise Picasso, Joséphine Baker, Coco Chanel, Edith Piaf, Yves Saint-Laurent. Le domaine de Milly est un témoignage majeur des goûts et de l’intimité de l’artiste.
Mademoiselle

Pour en savoir plus : www.jeancocteau.net

  Milly-la-For-t-Maison-de-Jean-Cocteau-dite-du-Gouverneur[1]

  1001306 4431cbb4-8f99-11df-a4f6-00151780182c[1]

La-Maison-de-Jean-Cocteau-Milly-la-Foret[1]

Photos DR

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 07:00

71893[1]A 43 ans, alors que "Cinq semaines en ballon" et "Voyage au centre de la terre" connaissent un succès international, Jules Verne quitte la capitale pour s'installer à Amiens. En 1882, il loue un hôtel particulier en brique rouge, typique du Pas-de-Calais, au 2 rue Charles-Dubois. Il y vivra 18 ans et y écrira 34 romans. Dans cette demeure, aujourd'hui transformée en musée, les visiteurs découvre la salle de lecture qui s'ouvre sur une carte du monde étalée au sol et des meubles recouverts de feuilles raturées comme autant d'œuvres en gestation... Le cabinet de travail, où l'auteur dormait, invite, quant à lui,  au voyage : agencé comme une cabine de bateau, il donne sur la voie ferrée. Au deuxième étage, le grenier est un capharnaüm de machines volantes et de coffres renfermant 1 000 objets insolites, tous issus du monde onirique de l'écrivain...
Mademoiselle

http://www.jules-verne.net

 

Maison-de-Jules-Verne-Amiens[1]

 

24509171 p[1]

 

24505604[1]

Photos DR

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
9 août 2010 1 09 /08 /août /2010 07:31

Alain%20Fournier%205[1]Vous avez aimé le roman d'Alain Fournier ? Dans ce cas, vous allez être conquis par la maison-école du Grand Meaulnes à Epineuil-le-Fleuriel dans le Berry. A la fois, témoignage de ce que fut l’école de la IIIe République et lieu d’inspiration littéraire, c'est ici qu'Alain Fournier passa une partie de son enfance. "Tout ce que j'écris se passe quelque part", a écrit l'auteur. Selon toute vraisemblance, c'est donc dns cette école où ses parents étaient instituteurs qu'il situe son roman Le Grand Meaulnes. En 1994, cette maison école, devenue propriété de l'Etat, a été entièrement restaurée.  Les meubles de l'appartement du directeur, les pupitres des écoliers, les tableaux noirs, les estrades, les cahiers, les bureaux des maîtres, les poêles à bois, les cartes géographiques, sont ceux du début du siècle. Le village d'Epineuil-le-Fleuriel lui-même, au même titre que l'école, a profondément marqué l'inspiration d'Alain-Fournier. On y découvre encore la ferme du père Martin, la maison du notaire, et le café de la veuve Delouche.

http://grandmeaulnes.free.fr/

23216395[1]

PICT5821-epineuil-le-fleuriel-salle-de-classe[1]

autres-monuments-france-1254558519-1189570[1]

Photos DR

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
2 août 2010 1 02 /08 /août /2010 08:53

C'est à Chawton, un village proche de Winchester, que Jane Austen vécut les huit dernières années de sa vie. Dans ce cottage en brique rouge, elle retoucha et publia les ouvrages qui devaient la rendre célèbre : " Raisons et Sentiments ", " Orgueil et Préjugés ", " Mansfield Park " et "Emma". Tous ces romans parurent sans signature, de 1811 à 1816. Le cottage de la famille Austen est aujourd'hui devenu un musée. Au rez-de-chaussée, les visiteurs découvrent deux grandes pièces, le Drawing Room où Jane Austen jouait du piano chaque matin avant le petit déjeuner et le Dinning Parlour où elle écrivait. A l'étage, dans la chambre de Jane Austen on peut voir le dessus de lit en patchwork qu'elle réalisa avec sa mère et sa soeur.  
Mademoiselle

Photos DR
28718203 p[1]

jane austen[1]

28722123 p[1]

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 15:14

agathachristie806xp[1]C'est à Torquay, cité balnéaire de la vieille Angleterre que, la reine du crime, Agatha Christie est née en 1890. Sa maison natale a disparu, mais son refuge de Greenway House, à quelques kilomètres de là, existe toujours. Il s'agit d'un grand domaine, acheté en 1938 avec l'archéologue Max Mallowan, son deuxième mari. Le couple partageait sa vie entre les chantiers de fouilles au Moyen-Orient, Londres et ce petit paradis qu'il retrouvait l'été. Dans le jardin, la vie paisible d'Agatha Christie se révèle avec le mini-terrain de croquet, le petit cimetière des animaux ou l'alcôve de pierre au bord de l'eau, sous les magnolias. Tandis qu'à l'intérieur les murs blancs font ressortir les meubles en bois massif.
Mademoiselle

greenway house april07 465x330[1]

22064041[1]

britain-agatha-christie-home-2009-2-24-6-34-11[1]

22064207[1]

Photos DR

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 07:00
1629723253[1]C'est de l'autre côté de l'Atlantique que Marguerite Yourcenar a élu domicile en 1950. Dans l'état du Maine, sur l'île des Monts Déserts elle fit batir une petite maison en bois baptisée Petite Plaisance et y vécut jusqu'à sa mort en 1987. De son vivant, elle avait exprimé le souhait que sa maison soit ouverte pendant l'été. Depuis sa disparition sa volonté a été respectée puisque Petite Plaisance est ouverte l'été aux touristes. C'est ici, que Marguerite Yourcenar écrivit " Les Mémoires d'Hadrien " (1951), " L'Oeuvre au noir " (1968, prix Femina) et " Mishima ou la vision du vide " (1981). Dans chaque pièce, les livres sont omniprésents. Au total, 7 000 ouvrages trônent fièrement dans la maison de l'écrivaine au mobilier disparate et non moins chaleureux.
Mademoiselle

petite plaisance[1]

Photos DR

Interview de Marguerite Yourcenar à Petite Plaisance :
Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
12 juillet 2010 1 12 /07 /juillet /2010 07:09

chd 2w[1]Suivez-moi cette semaine dans la maison de Charles Dickens au 48 Doughty Street, dans le quartier de Bloomsbury à Londres. Entre ses murs est installé le musée Charles Dickens, ouvert en 1925. Le 48 Doughty Street est le seul lieu encore existant où l’écrivain vécut de 1837 à 1839. Sur quatre étages, les visiteurs peuvent admirer les peintures, éditions rares, manuscrits et même des meubles ayant appartenus à la famille Dickens. L'écrivain a emménagé dans cette demeure avec sa femme Catherine au mois d’avril 1837, soit un an très exactement après leur mariage. C’est la parution des « Pickwick papers » qui permet au couple de s’installer à Bloomsbury. Charles Dickens n'y vécut que deux ans, jusqu’en décembre 1839 mais c’est dans cette maison qu’il écrivit « Oliver Twist » et « Nicholas Nickleby ». Une période extrêmement productive donc pour le fameux écrivain anglais.
Mademoiselle

museum[1]


Prenez deux minutes pour regarder la video (en anglais) qui suit : http://gu.com/p/23hza

Site du musée Charles Dickens : http://www.dickensmuseum.com/

 

 

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
5 juillet 2010 1 05 /07 /juillet /2010 07:40

hemingway[1]La Finca Vigia était le refuge d'Ernest Hemingway à Cuba. L'auteur de  L'Adieu aux armes découvre l'île en 1932. Il y retournera à plusieurs reprises avant d'épouser en troisième noces, la journaliste Martha Gellhorn qui milite comme lui pour la cause républicaine. En décembre 1940, Ernest Hemingway  achète la Finca Vigia. Trois ans plus tard, Mary Welsh, la quatrième épouse de l'écrivain, investit les lieux. Dès lors, la Finca Vigia devient le refuge d'Hemingway. Des invités de marque comme Jean-Paul Sartre, Ava Gardner, ou Gary Grant  y séjourneront. Le 2 juillet 1961, Ernest Hemingway se donne la mort. Conformément à la volonté de son mari, Mary Welsh fait don de la propriété au gouvernement révolutionnaire de Cuba qui la transformera en musée. Bonne visite.
Mademoiselle

Photo DR

 

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 07:30
kq8ouev7[1]Je vous donne rendez-vous cette semaine sur l'île de Guernesey. Refuge durant l'exil, Hauteville House est la première maison dont Victor Hugo sera propriétaire. Il y vécut de 1856 à 1870. Dans ses murs il écrivit la fin des Misérables et L'homme qui rit. Oeuvre à part entière dans la vie de l'auteur, Hauteville House était aux dires de son fils, Charles, "un autographe en trois étages, un poème en plusieurs chambres". Victor Hugo aimait chiner et exposait ses trouvailles dans sa demeure aujourd'hui propriété de la Ville de Paris qui l'a transformé en musée. Dans cette vidéo, vous découvrirez la bibliothèque de l'auteur, la cage de verre dans laquelle il écrivait le matin et la vue sublime qui était la sienne avec au loin les côtes françaises.
Mademoiselle


Photo DR



 

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Maisons d'écrivains
commenter cet article