Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 10:11

Vertigineux. Ce livre porte en lui une force rare, un mélange de noirceur et d’espoir. Une chose est certaine, on ne ressort pas indemne de ces 200 et quelques pages ! Une expérience d’autant plus réjouissante qu’il s’agit là d’un premier roman, celui d’Olivier Steiner. De lui, la quatrième de couverture ne nous dit pas grand-chose, si ce n’est qu’il est né en 1976… Peu importe l’auteur, l’essentiel est ailleurs. Voici donc un premier roman à la fois stupéfiant  et terrifiant. Un chassé-croisé sans fin, excitant, désespérant, dans lequel deux hommes aiment et souffrent comme jamais.

Madrid, un soir de spectacle. Jérôme est assis dans la salle avec son amie Chiara. À la sortie de la salle, bouleversé par ce qu’il vient d’entendre et de voir, il s’avance vers le metteur en scène, Pierre Lancry et lui glisse ce mot : « Ma main à couper qu’on n’entre pas chez vous en frappant poliment à la porte. Je m’appelle Jérôme Léon, j’ai 26 ans et je n’ai pas envie de vous laisser le choix. Me voici. J’ai aimé votre mise en scène mais là n’est pas le plus important. Vous ne manquez pas d’admirateurs, j’ai bien vu que les compliments pleuvaient, je ne vois ce que je peux ajouter. Votre regard a croisé le mien, et si c’était  la seule chose qui comptait ? Voilà, c’est tombé sur vous. Question numéro un : Est-ce que je peux vous écrire ? Question numéro deux : Avez-vous peur de l’inconnu ? Question numéro trois : Que faites-vous quand vous trouvez une bouteille à la mer ? Jérôme. 0688785838. SMS only. »

Ce geste, grain de sel enrayant la machine, va bouleverser leurs vies. Dès lors un dialogue s’instaure entre ce jeune « issu de l’immigration », homosexuel, un rien bipolaire et cet homme à la réputation établie, père de famille. Duo improbable qui, à travers leurs échanges épistolaires, convient le lecteur à marcher sur le fil. Bohème est un feu d’artifice au bouquet final éclatant… un trop-plein d’émotions.


Bohème d’Olivier Steiner, publié aux éditions Gallimard, est dans la sélection du Prix Rive Gauche.

Photo : DR

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sophie 24/08/2013 17:37

Merci pour votre commentaire Véronique. A bientôt. Sophie

Véronique Haudebourg 20/08/2013 13:31

Personnellement, j'ai aimé Bohême, bien que je me sois un peu ennuyée au milieu. Mais, paraît-il c'est comme dans toute les histoires d'amour, une phase de creux pour mieux rebondir.
http://blog.france3.fr/le-blog-a-lire/