Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 06:43



Les éditions du Rocher viennent de publier une biographie de Sean Flynn. Fils de la star hollywoodienne Errol Flynn et de Lili Damita, une actrice qui connu son heure de gloire dans les années 30, Sean passe son enfance sans son père. Même absent, Errol est omniprésent dans la vie de Sean. Tout le monde le compare à son père. Est-ce pour cela qu'il se lance dans le cinéma ? Non. Plus qu'une passion, le septième art, est pour Sean un moyen d'avoir la belle vie. Aussi ne  prête-t-il pas la moindre attention aux rôles qui lui sont proposés. Son  destin est ailleurs, le jeune homme aux allures d'Apollon en est convaincu sans toutefois savoir quelle direction prendre...

  

En 1963, pour le tournage d'un film, Sean se rend à Ceylan. C'est la première fois qu'il se rend en Asie, il est fasciné. Là, se dit-il, est l'aventure. Quelques jours plus tard, il participe à une partie de chasse et tue un "tigre mangeur d'hommes". La nouvelle fait la Une du Palm Beach Times, gazette locale de la côte ouest où Sean a passé une partie de son enfance dorée.

 

Pour Sean Flynn, cet événement marque le début d'une nouvelle vie. De voyages en parties de chasse, Sean devient un véritable aventurier. Enfin, le sportif aguerri doublé d'un courage sans faille, a trouvé un rôle à sa mesure.

 

En 1966 il part, comme photographe de Paris Match, au Vietnam. A Saigon, il rencontre le célèbre photographe Tim Page, de trois ans son cadet. Celui-ci le fait rentrer dans le milieu très fermé des photographes de guerre. Sean Flynn découvre l'horreur de la guerre. Il revient en Europe, en France où vit sa mère Lili Damita et à Paris plus précisémment où il a un appartement au 6, rue Nicolas Chuquet. Des escales dans un monde censé être en paix mais dont Sean Flynn s'extirpe toujours très vite pour repartir.

 

Le 6 avril 1970, non loin de Phnom Penh, il tente de passer le barrage tenu par des Viêt-Cong pour en ramener un reportage en or. "Je sais que c'est dangereux. Mais c'est ce qui en fait un bon sujet", dit-il avant de partir. Il ne reviendra jamais.

 

Au départ, cette biographie ne m'intéressait que par le lien de Sean Flynn avec le photojournalisme. J'aurai d'ailleurs aimé que ce point occupe une plus grande place dans l'ouvrage.

 

Sean Flynn - L'instinct de l'aventure, de Philippe Lombard, éd. du Rocher, 150 p., 16,90 €.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Coups de cœur
commenter cet article

commentaires

Romieu 18/02/2016 20:47

Une vie à l'inverse de ce qu'elle aurait dû être : il aurait pu se contenter avec son physique de star et surtout à son nom jouer dans des films de série B toute sa vie, épouser une starlette et vivre tranquille dans une maison à Palm Beach..mais non , il en a décidé autrement ,a voulu vivre une vie différente en prenant des risques, quitte à en payer le prix. ...