Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 07:27
Après Dominique Dyens, Dominique Marny et Yann Suty, c'est au tour de Valérie Tong Cuong d'évoquer sa définition du livre de chevet. Valérie Tong Cuong a fait des études de lettres et de sciences politiques. Elle a  ensuite travaillé huit ans dans la communication avant de se consacrer à l'écriture. Depuis 1997, elle a publié huit livres chez divers éditeurs. Le dernier, La Battle, est sorti aux éditions du Moteur.


" Je crois n'avoir jamais eu un livre de chevet. J'ai toujours eu des "piles de chevet", dès que j'ai su lire. Aujourd'hui, ces piles forment une pieuvre qui s'étend autour du lit, gagne du terrain mois après mois, développant ses tentacules le long des murs.
 
Il y a les livres "qu'il faudrait avoir lus", que je n'ai jamais trouvé le temps de lire et que je ne lirai probablement jamais (dont quelques vieux Goncourt). Les livres que j'ai déjà lus mais dont j'ai besoin de ressentir la présence parce qu'ils me rassurent, parce qu'ils sont attachés à un souvenir particulier, ou parce qu'ils m'ont bouleversée, fait rire, réfléchir, et que les reléguer dans la bibliothèque serait une forme d'abandon (ceux-là forment un petit groupe à part qui évolue régulièrement, avec cependant toujours plus d'entrants que de sortants).
 
Il y a encore les livres que je dois ou tiens à lire, c'est-à-dire ceux de mes amis écrivains, ceux sélectionnés pour un prix dont je suis jurée, ceux de mes auteurs favoris à mesure qu'ils paraissent, ou encore des documents ou des essais sur des sujets qui me passionnent (psychologie, psychiatrie, entre autres).
 
Un ou deux romans de mes auteurs fétiches, en particulier ceux qui m'ont fait grandir (Faulkner, Beckett, Dostoïevski par exemple), pour le plaisir de les relire, ou simplement de les feuilleter et sentir une phrase résonner.  Enfin il y a ceux qui m'apaisent quand l'insomnie se fait violente, les philosophes et les poètes. Une foule d'auteurs et plus encore, une foule de personnages qui s'endorment avec moi, comme une famille, un village - mon village."
Photo : Francesca Mantovani

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Mademoiselle 25/05/2011 10:55


Oui, c'est vrai. J'aime beaucoup sa dernière phrase


sophielit 25/05/2011 10:49


J'adore ! Et Valérie est charmante...