Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 08:20

Voici cette semaine un roman que j'ai particulièrement apprécié. A l'époque, ce thriller historico-religieux m'avait transporté. Je vous laisse découvrir le début. Bonne lecture.
Mademoiselle

"La peur se lisait sur le visage des villageois. Regroupés à quelques enjambées de la cabane, ils étaient figés, les yeux rivés sur la masure. Des gouttes de sueur perlaient sur les fronts ravinés. Puis le vieux Giorgio leva le poing et hurla :
- Mort à la sorcière !
- Mort à la sorcière ! reprirent en choeur la vingtaine d'hommes et de femmes qui s'étaient hardiment engagés dans la forêt, déterminés à en finir avec la malédiction. Brandissant fourches et piques, ils se ruèrent vers la maison. La porte fut arrachée à la première poussée. Eclairée par un faible rayon de soleil, la pièce unique se livra à leurs regards en feu. Vide.
- Elle a déguerpi, lâcha avec dépit la veuve Trapponi.
- Y a pas bien longtemps, fit remarquer un jeune homme malingre, le nez penché sur la marmite suspendue au-dessus d'un lit de braises. Regardez, le foyer est allumé et l'eau bien chaude.
- M'étonnerait pas qu'elle soit cachée dans les buissons alentours. Allons la débusquer, reprit le vieux Giorgio.
Pendant deux bonnes heures les villageois fouillèrent les taillis et scrutèrent le sommet des arbres. En vain.
- La bougresse a dû sentir quelque chose et abandonner sa tanière, marmonna le forgeron. Qu'elle aille faire ses diableries ailleurs !
Puis il retourna dans la masure, souffla sur les braises et les répandit dans la cabane en bois. Aidé par un borgne, il brisa l'unique table pour alimenter les flammèches qui dansaient aux quatre coins de la pièce. Le borgne heurta un obstacle qui le fit trébucher.
- Foutrebleu ! Un anneau ! Il y a une trappe sous la table ! hurla le paysan.
Criant et gesticulant, hommes et femmes se rassemblèrent dans la pièce. Ils piétinèrent les flammes et se groupèrent autour de la trappe, fixant l'anneau comme s'il allait leur ouvrir les portes de l'enfer. Car, passé le premier moment de jubilation, l'effroi venait à nouveau figer les souffles et mouiller les tempes. Le forgeron confectionna deux torches. Sans mot dire, il fit signe de soulever la trappe. Un homme se saisit de l'anneau. A l'instant où la porte en bois bascula, le forgeron jeta une torche dans le trou. Tous eurent instinctivement un mouvement de recul. 
Rien ne se passa. Les plus hardis se penchèrent au-dessus du vide. Tombée à moins d'une hauteur d'homme sur la terre battue, la torche éclairait les sept marches d'un petit escalier en bois. On ne distinguait rien d'autre.
- Sors de ton trou, méchante, si tu veux pas finir rôtie, lança Giorgio sur un ton qui se voulait assuré, mais qui trahissait une sourde angoisse.
Pas de réponse.
- Va falloir y aller, reprit le viel homme d'un air beaucoup plus hésitant.
Personne ne bougea.
- Tous des pleutres, hurla la veuve Trapponi. S'il est mort Emilio, c'est bien sa faute à elle.
Elle souleva ses jupons, attrappa la seconde torche et s'engouffra dans la cachette.
Parvenue au bas de l'escalier, elle éclaira le fond de la cavité. Dans le minuscule réduit, un corps immobile, recouvert d'un drap, était allongé sur une paillasse à même le sol humide. La femme s'approcha. Dominant sa terreur, elle fit un pas en avant et tira le linge d'un coup sec.
Elle étouffa un cri, multiplia les signes de croix et remonta précipitamment. Les yeux exorbités, elle s'agrippa à la chemise du forgeron.
- C'est l'oeuvre du diable ! hurla-t-elle."  

Photo DR

9782226173515-1-.gif

Pour aller plus loin : http://www.fredericlenoir.com/

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans L'Incipit du jeudi
commenter cet article

commentaires

Marie 29/09/2010 21:59


Hou là là ! J'ai lu ce roman il y a environ 2 ans... et je dois avouer qu'il ne m'en reste presque plus aucun souvenir ! Pourtant il me semble avoir aimé... ;-)


Mademoiselle 17/06/2010 11:28


Bonjour Cess, oui et tu aurais raison de te laisser tenter !

Bonjour Ludivine, c'est le seul roman que j'ai lu de lui, je ne peux donc pas faire de comparaison. Il faut que je trouve le roman dont tu me parles, s'il est encore mieux que celui-ci, alors c'est
sûr je vais adorer ! Merci pour l'info.


ludivine 17/06/2010 11:11


Moi à l'inverse j'ai jamais pu terminer le roman ... j'avais préféré son premier (avec le mot ange dedans) celui là, je l'ai trouvé fade !!


Cess 17/06/2010 10:56


En voilà un incipit qui donne envie de lire la suite! Je me laisserais bien tentée.