Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 00:07

Rendez-vous au fil des semaines, l'Incipit du jeudi, revient aujourd'hui avec un polar. Bonne lecture.
Mademoiselle

" Mathilde sortit son agenda et nota : "Le type qui est assis à ma gauche se fout de ma gueule." Elle but une gorgée de bière et jeta un nouveau coup d'oeil à son voisin, un type immense qui pianotait sur la table depuis dix minutes.
Elle ajouta sur son agenda : "Il s'est assis trop près de moi, comme si l'on se connaissait alors que je ne l'ai jamais vu. On ne peut pas raconter grand-chose d'autre sur ce type qui a des lunettes noires. Je suis à la terrasse du Café Saint-Jacques et j'ai commandé un demi-pression. Je le bois. Je me concentre bien sur cette bière. Je ne vois rien de mieux à faire."
Le voisin de Mathilde continuait à pianoter.
- Il se passe quelque chose ? demanda-t-elle.
Mathilde avait la voix grave et très ébréchée. L'homme jugea que c'était une femme, et qu'elle fumait autant qu'elle le pouvait.
- Rien. Pourquoi ? demanda l'homme.
- Je crois que ça m'énerve de vous voir tambouriner sur la table. Tout me crispe aujourd'hui.
Mathilde termina sa bière. C'était fade, typique d'un dimanche. Mathilde avait l'impression de souffrir plus que d'autres de ce mal assez commun qu'elle appelait le mal du septième jour.
- Vous avez environ cinquante ans, je suppose ? demanda l'homme sans s'écarter d'elle.
- Possible dit Mathilde.
Elle fut contrariée. Qu'est-ce-que ça pouvait lui faire à ce type ? A l'instant, elle venait de s'apercevoir que le filet d'eau de la fontaine d'en face, dévié par le vent, mouillait le bras d'un ange sculpté en contrebas, et ça, c'était peut-être des instants d'éternité. Au fond, ce type était en train de lui gâcher le seul instant d'éternité de son septième jour.
Et puis d'ordinaire, on lui donnait dix ans de moins. Elle le lui dit.
- Et alors ? dit l'homme. Je ne sais pas estimer à l'ordinaire des autres. Mais je suppose que vous êtes plutôt belle, ou je me trompe ?
- Il y a quelque chose qui cloche sur mon visage ? Vous n'avez pas l'air très fixé, dit Mathilde.
- Si, dit l'homme, je suppose que vous êtes plutôt belle, mais je ne peux pas le jurer.
- Faites comme vous voulez, dit Mathilde. En tous cas, vous, vous êtes beau, et je peux le jurer si ça peut vous être utile. En réalité, c'est toujours utile. Et puis je vais vous laisser. Au fond, je suis trop crispée aujourd'hui pour avoir envie de parler à des types dans votre genre.
- Je ne suis pas détendu non plus. J'allais voir un appartement à louer et c'était déjà pris. Et vous ?
- J'ai laissé filer quelqu'un à qui je tenais.
- Une amie ?
- Non, une femme que je suivais dans le métro. J'avais pris pas mal de notes et d'un seul coup, je l'ai perdue. Vous voyez ça un peu ?
- Non. Je ne vois rien.
- Vous n'essayez pas, voilà le fond de la chose.
- C'est évident que je n'essaie pas.
- Vous êtes pénible comme homme.
- Oui, je suis pénible. Et en plus je suis aveugle."

Photo DR  

L homme aux cercles bleus[1]

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans L'Incipit du jeudi
commenter cet article

commentaires