Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 14:36

36483 1288544025772 1595352435 30628394 7598137 n[1]
De temps en temps, Les petits papiers de Mademoiselle, accueillent un auteur qui vient nous parler de cette période, un peu hors du temps, entre deux romans. Après Annie Degroote, Patrick J. Lambert a accepté de se plier à l’exercice.
De formation anglo-saxonne, Patrick J. Lambert a vécu plus de vingt ans à l’étranger (Asie, Océanie, Europe, Pays Arabes) où il a travaillé comme trader sur les marchés financiers. Il est aujourd’hui consultant auprès d’une grande société française. Son premier livre Le vengeur des catacombes, publié en 2007 chez Fayard, a reçu le prix du Quai des Orfèvres 2008. L’auteur de polar, désormais reconnu, poursuit avec Morofisc aux éditions Plon. Son dernier livre, Les murmures des tombeaux, est paru en mai dernier chez First.

 

Que fait un auteur de polars entre deux romans ?

Existe-t-il vraiment un moment entre deux romans ? Je n’en suis pas certain. Sortir un roman par an ne m’autorise pas vraiment à prendre plusieurs mois sabbatiques. En ce jour, par exemple, alors que je suis en train d’écrire les 50 dernières pages du roman qui suivra Les murmures du tombeau, je réfléchis déjà au thème que je compte aborder par la suite.


Combien de temps mettez-vous à écrire de nouveau après la remise d’un manuscrit ?

Il n’est pas rare que l’achèvement d’un roman se traduise par un brusque « coup de mou » que certains auteurs aventureux compareront à une forme de déprime post-natale mais, dans mon cas, elle excède rarement une quinzaine de jours avant que le besoin d’écrire ne se fasse ressentir de nouveau.

 

Aux lecteurs qui ne vous connaissent pas encore, vous conseillez votre dernier livre Les murmures du tombeau, est-on toujours plus fier de son dernier roman ? Et alors n’a-t-on pas peur de faire moins bien par la suite ?

Un artiste s’améliore par la pratique quotidienne. C’est un peu la même chose pour un auteur qui apprend de chaque roman. Non seulement par lui-même, en travaillant, en affinant sa façon d’écrire, mais tout autant en considérant les ressentis que ses lecteurs mettent en avant.

Lorsqu’on publie plusieurs romans, on aura souvent l’impression que le dernier texte paru intègre la somme de cet apprentissage constant et qu’il en sera donc meilleur.

Quant au doute, il est toujours présent dans l’esprit d’un auteur quels que soient les lauriers qu’on puisse lui tresser. Même en faisant de notre mieux, nous savons tous, ceux d’entre nous qui sont restés humbles tout du moins, que le lecteur décidera in fine et qu’il a toujours raison.

 

Qu’est-ce qui est, pour vous, essentiel de faire entre deux romans pour mieux repartir ensuite ?

Rien de particulier. Ce qu’il faut surtout, c’est ne pas oublier de vivre pendant les romans.


Pouvez-vous nous parler du roman que vous êtes sur le point de terminer ?

Je ne peux pas encore en dire grand-chose, sauf qu’il s’agira comme le précédent d’un thriller/roman d’aventures tirant son énigme de l’Histoire. Sortie prévue aux environs de mars 2011.

 

Que voudriez-vous que celui-ci ait de plus que les autres ?

Qu’il soit encore meilleur que le précédent. Que chaque roman que j’écris par la suite donne plus de plaisir aux lecteurs. Ce sont eux, les juges ultimes.

Merci Patrick.

Photo DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Entre deux romans
commenter cet article

commentaires

Mademoiselle 29/09/2010 09:05


Bonjour BM, tu écris des pièces ? Intéressant, il faudra qu'on en parle via nos mails si tu veux... Bonne journée


BM 28/09/2010 21:49


j'adore connaitre les "coulisses" les "dessous" de la vie des auteurs...tjrs intéressant. je suis d'accord avec lui quand il dit qu'entre deux, il n'y a pas de vrai repos...j'ai
la même sensation entre l'écriture de deux pièces, pas vraiment de temps mort;