Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 07:00

annie-degroote[1]
De temps en temps, Les petits papiers de Mademoiselle, accueilleront un auteur ayant publié un ou plusieurs livres et qui viendra nous parler de cette période, un peu hors du temps, entre deux romans. Annie Degroote est la première à se lancer. Née à Hazebrouck dans les Flandres française, Annie Degroote est non seulement romancière mais aussi comédienne et auteur dramatique. Elle a publié une dizaine d'ouvrage aux éditions des Presses de la cité, le dernier Les jardins du vent est paru le 29 avril dernier.


Comment vous êtes-vous sentie une fois le manuscrit rendu ?
Le sentiment de victoire fut pour le premier roman. Aujourd'hui,  au sentiment de soulagement d'avoir mené cette histoire à son terme, se mêle surtout le trac. Je le connaissais, comédienne, celui-ci est plus insidieux et dure jusqu'aux premiers avis. J'éprouve un sentiment de responsabilité vis à vis de mes lecteurs qui me suivent, me font confiance, et attendent " le prochain ". Je suis heureuse de leur offrir cette histoire et surtout mes personnages, comme des amis, qui vont, à présent, non pas disparaître, mais dormir en moi. Je les porte toujours un peu... Comme le fait mon personnage de David dans Les jardins du vent.

Combien de temps pouvez-vous rester sans écrire ?
Le plus long, depuis mes premières publications, fut peut-être cet été. Après un rythme soutenu, et une promotion assez dense, j'avais besoin d'un vrai break. Pour me ressourcer et  retrouver de l'énergie. Mais j'avais déjà en tête le nouveau roman.

Qu’est-ce que vous aimez le plus et le moins dans ces périodes d’entre deux ?
Ce que j'aime le plus c'est lorsque les idées jaillissent au moment où je ne m'y attends pas, c'est la griserie de repartir sur une autre histoire, de bâtir des personnages. Cependant, tout est relatif, ce sont souvent les personnages qui s'imposent ! Ce que j'aime le moins, ce sont les doutes. Doutes sur l'écriture, l'impression de repartir à zéro... Comme apour le premier roman. Pires peut-être...

Quelles sont les choses que vous vous autorisez à faire dans ces moments et que vous vous interdisez le reste du temps ?
Découvrir, sortir, faire des projets, des rencontres. Je fais régulièrement des activités sportives, mais dans cet "entre-deux", je découvre pays ou villes, je fais aussi des " repérages " parfois pour ma nouvelle histoire, je profite davantage de ce que nous offre Paris (expos, théâtre) et surtout j'aime les projets avec  la famille. Mais, bon, j'ai toujours mon petit carnet dans la poche... Pour les idées.

Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous n’êtes pas sur un projet de roman ?
Depuis que je me consacre entièrement à l'écriture, il ne m'est encore jamais arrivé de ne pas avoir de projet de roman.  Ce vide serait difficile à vivre. Je connaissais cette angoisse de "l'entre-deux" dans le spectacle, et c'était très douloureux parce que c'était de l'attente, et que vous dépendez des réalisateurs et metteurs en scène. Dans le métier d'écrivain, vous êtes le metteur en scène, le scénariste, le décorateur, le créateur de costumes, et tous les personnages à la fois. Il y a davantage de responsabilité mais aussi de liberté. Alors, je  m'arrange toujours pour avoir les premières idées du roman suivant, lorsque j'en achève un. Cela me rassure....

Avez-vous déjà commencé un autre manuscrit ? Et si oui, pouvez-vous nous en dire quelques mots ?
Vous avez donc compris que je suis repartie sur un nouveau roman. Le dernier était contemporain, les autres historiques. L'intrigue de celui-ci se situe entre deux époques : contemporaine et fin du XIVe siècle. Je ne suis jamais remontée aussi loin dans l'Histoire. En quelques mots, l'intrique est la suivante : à partir d'une étrange découverte, une journaliste va se lancer sur les traces d'une jeune femme de la fin des temps médiévaux... Présent et passé vont se rejoindre. Sortie prévue dans un an, en septembre 2011.

Merci Annie.

Photo DR

Partager cet article

Repost 0
Published by Mademoiselle - dans Entre deux romans
commenter cet article

commentaires

Marie 29/09/2010 21:43


Ca fait un moment que j'ai envie de découvrir cette romancière. Ton interview m'incite à lire rapidement un de ses romans ! :-)


Charlotte 22/09/2010 09:40


Interview très intéressante. Je me retrouve dans quelques réponses. Je vais me pencher sur l'un de vos romans. Bonne écriture !


Mademoiselle 21/09/2010 15:50


Merci beaucoup, les prochaines interview suivront bientôt !


Sophie 21/09/2010 14:19


Félicitations pour cette initiative pertinente. L'entre deux romans, c'est un moment dont on parle relativement peu. Et que c'est dur... L'auteur interrogée ici résume très bien la sensation.


Schlabaya 21/09/2010 08:48


Très intéressante cette interview ! En plus une romancière talentueuse. Je partage...